Portrait de Nancy – Productrice de spectacle

Qui êtes-vous ?
Je suis une américaine à Paris. Je travaille dans l’univers du spectacle depuis plus de 40 ans. J’ai deux enfants, une fille et un fils et aujourd’hui un petit-fils. J’aime vraiment mon travail donc je ne compte pas prendre ma retraite.

J’ai été danseuse au Lido durant les belles années du cabaret. J’ai rencontré mon mari à Las Vegas.
J’ai également été mannequin à Paris ce qui m’a aussi permis de faire le tour du monde dans les années 70. Avec mon mari Michel Rios, nous avons créé notre premier spectacle en 1987, et nous avons fait plus d’une centaine de spectacle à travers le monde.

Puis, à New-York, nous avons créé un spectacle avec Frank Clerico, aujourd’hui directeur du César Palace.
Quand nous sommes rentrés en France, Frank nous a sollicité pour créer le spectacle au César Palace. C’était un spectacle plus petit que ceux que nous avions l’habitude de faire.
Je ne regrette rien au contraire, c’était et c’est toujours très intéressant de créer un spectacle chaque année pour un cabaret parisien typique. Nous sommes proches de nos artistes, qui viennent des quatre coins du monde. C’est important d’être apprécié dans son travail.
Les années 70, 90, étaient vraiment les belles années il y avait beaucoup d’argent, des spectacles de qualité, des défilés de mode extraordinaires. Cependant, aujourd’hui cette époque me parait révolue, il y a beaucoup moins d’investissement pour faire des spectacles de qualité. Nous connaissions Frank, qui sait s’entourer des bonnes personnes, qui est généreux avec ceux en qui il a confiance. C’est pourquoi le César nous a conquis et que nous sommes rentrés dans l’aventure.

Aujourd’hui le César Palace Paris est pour moi le meilleur spectacle en qualité mais aussi rapport qualité-prix. C’est un spectacle certes plus petit que ceux que nous avons pu créer, mais d’une grande qualité.

La femme en 2018 : qui est-elle selon vous ?
Je pense que la femme d’aujourd’hui est beaucoup plus libérée et plus éduquée. Il faut continuer d’éduquer les femmes pour qu’elles prennent entièrement conscience qu’elles peuvent faire ce qu’elles veulent, même si, malheureusement, ce sera difficile par moment, on leur mettra des bâtons dans les roues. Je pense qu’il faut aussi éduquer les hommes à avoir une meilleure image et considération de la femme.

Et vous, comment vous définiriez-vous en tant que femme ?
Je suis une femme complète, satisfaite, heureuse. J’ai tout ce dont j’ai besoin grâce à mon travail et à ma famille, je suis une femme épanouie. J’ai élevé mes enfants pour qu’ils soient de bonnes personnes. Je suis toujours passionnée par mon travail. Je suis honnête, peut-être trop… je suis « grande gueule ». Peut-être aussi pour mieux me faire entendre.
L’âge me permet d’avoir une expérience dans le travail et dans la vie. Je pense qu’avoir l’esprit ouvert est primordial dans notre société.