JÉROME COQUELLE

ARTISTE DIABOLO/DE VARIÉTÉ

POUR EN SAVOIR PLUS

FORMATION

Il pratique les arts du cirque, en particulier le diabolo et le spectacle depuis ses 7 ans. Néanmoins, il n’est pas passé par une école de cirque. Il a décidé d’assurer mes arrières avec les études, il vient d’obtenir un Master 2 en marketing et gestion d’événements.

INSPIRATION

Ses parents ne sont pas du tout dans le milieu artistique mais depuis petit il n’a jamais raté une occasion de se produire sur scène.  Adolescent, il a passé énormément de temps à s’entrainer et à construire son numéro. Le diabolo est vite devenu une partie importante de sa personnalité.

En 2017, il a remporté le titre de champion du monde de performance artistique à Los Angeles. Sa carrière a pris alors un tournant où il a dû associer la fin de ses études avec les shows. Cela fait quelques années qu’il se dirige naturellement vers le burlesque et le music-hall.

Artistes qui l’ont inspiré : Michel Courtemanche, Michael Davis.

ÂGE DU PREMIER TRAVAIL

Il se produit régulièrement sur scène depuis quelques années en tant que professionnel mais toujours en partageant son emploi du temps avec ses études. Le César Palace sera donc pour lui le début d’une vie d’artiste à plein temps

ANECDOTE

Il s’épile régulièrement les sourcils pour séduire au mieux son public, pour le reste si vous voulez en savoir plus… Vous ne le connaissez pas encore assez.

AMBITION

Il n’aime pas particulièrement les codes du cirque traditionnel. Il cherche une certaine subtilité dans son univers artistique, il aimerait faire vibrer les gens au delà du sensationnel. Il est persuadé que le public attend aujourd’hui quelque chose de singulier.

Il aimerait divertir d’une manière inédite, avec un show à la fois technique et burlesque. Le diabolo est bien souvent un objet de notre enfance, il souhaite lui donner une deuxième vie sur scène avec toute la rigueur technique qui permet de passer du simple jeu au spectacle d’art vivant.

CITATION

« Qui vole un bœuf est vachement musclé. »

– Chaval

« Quand j’étais jeune, je voulais être ministre ou clown. J’ai choisi la deuxième option car je suis un garçon sérieux. »

– Simon Berryer

« Quand je commence à me prendre au sérieux, je me sens comme un clown qui porterait des talons hauts. »

– Robin Williams